Comment le réchauffement climatique transforme 99% des tortues marines en femelles

tortues marines femelles

Dans le monde, 255 bébés naissent chaque minute. Cela représente en moyenne 4 bébés par seconde. Imaginez un instant que sur ces 255 nouveaux-nés, 99% soient des filles. Inutile de dire que cela mettrait sérieusement en péril l’avenir de l’humanité, n’est-ce pas? Eh bien, c’est exactement ce qui est en train de se passer chez les tortues vertes d’Australie. Et cela pourrait avoir des effets irréversibles sur la survie de l’espèce.

Le réchauffement climatique augmente le nombre de tortues marines femelles

Si vous avez eu la chance de passer quelques chaudes journées d’été allongé sur une plage, à profiter du soleil mieux que ne le ferait un éléphant de mer, vous êtes sans doute familier avec cette sensation de sable chaud qui brûle les pieds. Lorsque le soleil est à son zénith, la température du sable augmente très rapidement, ce qui peut faire du trajet jusqu’au camion de glace un véritable cauchemar pour les pieds nus. Mais heureusement, cet inconfort est probablement la pire chose qui puisse vous arriver en marchant sur le sable chaud. La température du sable n’affectera pas vos organes internes, par exemple. Et elle n’aura absolument aucun effet sur la sélection du sexe de votre bébé.

Malheureusement, l’histoire est quelque peu différente pour les tortues marines. La température du sable dans lequel la femelle pond ses œufs aura une influence directe sur le sexe de sa progéniture. Plus le sable est chaud, plus les œufs sont susceptibles de donner naissance à des femelles.

Le problème est que, à mesure que les températures augmentent avec le réchauffement climatique, la température du sable des plages où les tortues pondent augmente également. En conséquence, de plus en plus de tortues marines en Australie naissent femelles. Les tortues vertes sont l’espèce la plus touchée, 99% des tortues étudiées étant des femelles.

Recherche sur le sexe d’une tortue

Le sexe d’un bébé tortue ne peut pas être déterminé à l’oeil. Les chercheurs australiens ont dû trouver une autre solution: attraper doucement des bébés tortues tout juste sortis de leurs œufs avant qu’ils n’atteignent la mer. En prélevant des échantillons de sang et d’ADN, les chercheurs ont pu étudier le sexe de chaque bébé tortue attrapé.

Si les scientifiques s’attendaient à trouver un nombre légèrement plus élevé de femelles que de mâles dans leur étude, les résultats ont été stupéfiants: les femelles étaient 116 fois plus nombreuses que les mâles.

Une menace pour les autres espèces de tortues

Les résultats choquants de l’étude suscitent de plus en plus d’inquiétude quant à la survie de la plus grande population de tortues marines, ainsi que celle d’autres espèces. Des animaux tels que les alligators et les iguanes seraient également menacés par le réchauffement de la planète et la hausse des températures.

Bien que la population actuelle de tortues marines soit suffisamment équilibrée pour offrir davantage de progénitures, une crise inévitable s’annonce. Les scientifiques s’inquiètent du fait qu’il pourrait ne pas y avoir suffisamment de tortues marines mâles pour assurer la survie de l’espèce dans vingt ans.

Cependant, il est difficile de déterminer exactement quand et comment le nombre de tortues mâles atteindra un niveau trop bas irréversible. Certaines régions du monde ont encore des eaux et des plages suffisamment froides pour permettre la naissance de progénitures mâles, et le risque pourrait également être plus élevé ou plus bas selon les espèces de tortues. La température de la région elle-même dépend également de facteurs locaux.

Mais les scientifiques sont convaincus d’une chose: un travail urgent est nécessaire pour trouver des solutions locales, et globales, au problème. Sinon, la survie des tortues marines sera menacée dans les décennies et les siècles à venir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *